Antonio Carmona : “Il a beaucoup souffert Lucifer” 

Et si Lucifer était un garçon de 10 ans surnommé ainsi par sa classe pour être martyrisé ? Et si le meneur de jeu n’était autre que Gabriel, son ancien meilleur ami ? Humiliations, moqueries, violences : tous les coups sont permis pour faire vivre un enfer à Lucifer, sous les yeux indifférents d’une maîtresse trop occupée à se trouver jolie. Et si plutôt que de sortir les cornes, Lucifer préférait comprendre son bourreau ? Car après tout, c’est peut-être Gabriel qui va mal...

Une écriture agile et malicieuse pour raconter les cruautés de l’enfance, où les coups que l’on donne portent parfois la douleur du désamour et de l’abandon.

 

Extrait :

Cours de récréation.
Gabriel s’approche de Lucifer.

Gabriel : Chouette la doudoune. Elle est neuve non ? Elle a coûté combien ? Ça te va bien le bleu.

Lucifer : Aïe ! Mauvais départ, la journée commence mal…

Gabriel : Il paraît que la maîtresse a déménagé, on en a une nouvelle à partir d’aujourd’hui, j’espère qu’elle sera sympa.

Lucifer : Surtout ne pas bouger. Ne pas tenter de fuir. Fermer sa doudoune, se tenir droit, ne pas fêler l’armure. Rester sur ses gardes.

Gabriel : On est partis visiter des châteaux forts avec mon oncle et ma tante pendant les vacances. J’ai fait du cheval aussi.

Lucifer : Ouvrir les oeillères, regarder à gauche et à droite. Les autres ne sont pas en embuscade, les autres jouent dans la cour, ils ne font pas attention à nous, c’est déjà ça.

Gabriel : Au fait, par rapport à ce qui s’est passé avant les vacances… sans rancune ? (Gabriel tend une poignée de main à Lucifer)

Lucifer : Gabriel cherche-t-il vraiment le pardon ? Veut-il vraiment la paix maintenant ? L’équitation et l’époque médiévale transforment-ils les bourreaux en hommes meilleurs ? Ne pas réfléchir. Saisir ma chance. Serrer la main. (Il le fait). Je dis : « Sans rancune ». Gabriel sourit.

Et c’est la guillotine qui tombe.

Gabriel (en dégageant sa main et en parlant très fort) : Ah… Beurk… Lucifer mais… Ah… Lucifer mais… BAH ! (Il court dans toute la récréation en criant) Lucifer ! Lucifer ! Il m’a touché la main ! Oh non ! ça pue ! Je suis contaminé !

Lucifer : Et Gabriel contamine Esteban, qui contamine Monia, qui contamine Stella, qui en contamine d’autres, et en quelques secondes c’est tous les élèves de la CM2 B qui hurlent en courant dans la cour de récré… Parce qu’ils sont contaminés par la peau de ma main. Moi, je regarde mes camarades faire semblant d’avoir mal, je les vois rigoler en allant mettre du savon aux toilettes ou s’essuyer les mains contre les murs et les platanes de l’école. Mais c’est quand même Gabriel le plus inventif. Parce que finalement il s’approche et dit…

Gabriel (agonisant) : Lucifer… Lucifer je t’en conjure… délivre-nous du mal… libère-nous de la peste et de toutes les maladies grave que tu propages.

Lucifer : Toute la classe se rassemble pour regarder le spectacle. Rire de la classe.

Gabriel : Par pitié Lucifer, rappelle les miasmes malodorants que ta main dégage ! Puissent la mort et la puanteur qui émanent de toi nous épargner en ce jour. LUCIFER, ACCORDE-NOUS TA CLÉMENCE !

Lucifer : Franchement il joue bien. Gabriel veut devenir acteur plus tard. La classe rigole.

Gabriel (il agonise de plus en plus, c’est très réaliste) : Une formule magique… oui… j’ai lu une formule magique quelque part… La formule est complexe… Mais pour sauver la classe je vais faire l’effort de m’en souvenir… Tu…Tu dois la prononcer pour nous libérer de ton emprise… Au nom de notre amitié Lucifer… Au nom de notre amitié… T’en souviens-tu ? Attends… attends… c’est bon… Je crois que je me la rappelle…

Lucifer : Rire de la classe. Je sais à quoi m’attendre.

Gabriel : Moi, Lucifer, roi des crasseux et des Sans Ami Fixe, fils de personne, pisseur de frocs et pire lascar de l’histoire. Je fais le voeu que ma puanteur incommensurable se disperse aux quatre vents du monde et j’épargne la vie de Gabriel, seul détenteur de l’Iphone de l’école, maître incontesté au Loup-Garou et premier de la classe en tout, sauf en maths 

© AMD 2020