Ingrid Boymond : « Miettes »

César et Malune ont l'intention de faire fortune. Il leur naît opportunément une dynastie d'enfants entrepreneurs aux dents longues qui s’évertueront à surpasser leurs parents. Plus de scrupules, plus de liens familiaux, la compétition est sans limites...

Un univers grotesque et cruel pour une fable échevelée qui pousse jusqu’à l’absurde le principe de compétition prôné par le capitalisme.


extrait :

César(au Petit) Et pourquoi que mon idée elle vaut pas un clou ? 

Le Petit Si tu demandes tu n’as aucune disposition. 

César  Ca va quand même chercher dans les quelques milliards. 

Malune Minimum. 

Le Petit Le BA ba, c’est faire croire à ceux qui paient que c’est dans leur intérêt. 

César  Oh digne fils de mes entrailles. 

Malune(à César) Toi tout craché mais en mieux. 

Le Petit J’ai un plan. En dix temps. 

César  Quel tempérament ! 

Le Petit Silence. (Très vite) Un on pollue insidieusement les Chutes du Niagara. Deux on vote une loi pour interdire au public les sites pollués. Trois on ferme le site des Chutes du Niagara. Quatre on fabrique un dépolluant diablement efficace et inédit. Cinq on vote une loi pour céder tous les sites pollués à notre fabrique de dépolluant.  Six on récupère les Chutes du Niagara. Sept on y importe tous les thons de la planète. Huit on les jette du haut des Chutes. Neuf on ouvre une conserverie Le Petit. Dix on vend au monde entier les célèbres Miettes de Thon des Chutes du Niagara Le Petit pour petits et grands ! 

César  Il est merveilleux. Quelle ambition ! Quelle envergure ! Petiot, tu es un véritable Bras Droit. 

Malune Faire des miettes avec du thon, je vous demande un peu. Et ça irait chercher dans les combien? 

Le Petit Les esprits sceptiques sont priés de taire leurs réserves afin d’épargner l’énergie de ceux qui entreprennent. Le monde est à ce jour suffisamment dardé de bâtons, sans que ma mère elle-même ne saccage les merveilleuses espérances de ma jeunesse. (Soupir) J’étais en droit de compter sur ton soutien, ô ma mère, mais ton hostilité a contribué à faire de moi ce que je suis, l’adversité à laquelle j’ai été confronté dès mon premier souffle m’a incité à trouver des forces quasi inépuisables en moi-même, et pour cela j’aurais tout de même la grandeur d’âme de te remercier. 

Malune(à César) Dis donc, tu es bien sûr qu’il est de moi ce Petit ?

César  Les Miettes de Thon des Chutes du Niagara Le Petit pour petits et grands. Oh que c’est bien trouvé. 

Malune César ? 

César  Oui ? 

Malune Tu es bien sûr qu’il est de moi ? 

César  Ca n’a guère d’importance. Il va nous sortir de notre extraction. 

Malune Aah. 

César  Il a omis, cela me chiffonne, d’ajouter et père. Fiston, ajoutons et père, cela sonne mieux et rend hommage à la meilleure part de- 

Le Petit (le coupe) Minute, je pense. 

Malune (à César) Il a pas dit dans les combien. 

César  Silence, le Petit pense. 

Malune(crie) Aaaaah. 

Le Petit Oui, ça me revient : il y en a encore à l’intérieur. 

Malune(crie) Aaaah.  Combien ? 

Le Petit Disons entre quatre et huit, je n’y voyais pas bien.

Malune(crie) Aaaaaaahhh. 

Le Petit Ce qui est inespéré pour l’entreprise Le Petit. Huile de coude et rendement, zéro revendications, zéro grèves, en commerce international les entreprises familiales sont toujours payées de succès. 

César  Mon Petit, ajoutons et père. A savoir « les célèbres Miettes de Thon des Chutes du Niagara Le Petit et Père pour petits et grands ». Ca fait plus sérieux. 

Le Petit Trop lourd. 

Malune Ah. 

César  Bien.  Alors pourquoi pas : « les célèbres Miettes de Thon des Chutes du Niagara Le Petit Père&Fils  pour petits et grands » ? 

Le Petit Ringard. Non crois-moi,  « Le Petit pour petits et grands » c’est parfait, rien à ajouter, rien à retrancher. D’ailleurs cela a été voté au conseil d’administration.

© AMD 2017