Lola Molina : Nous n’avons pas vu la nuit tomber ­

Paris, la nuit du 31 décembre 1999. Jesse et Baba, deux amies étudiantes, se prostituent pour payer leurs études. Sur la ligne 8, elles rencontrent James, jeune thésard, et Paul, son ami. Paul veut un enfant avec James, mais pas James. A quatre, ils formeront une constellation mouvante, prête à brouiller les genres et les sentiments... L’amour est là mais la mort rôde, les surprenant à l’aube, devant le cimetière du Père Lachaise. 

Le portrait d’une génération en errance, réinventant les normes, femmes guerrières ou hommes enfants, à moins que ça ne soit l’inverse. Une narration en toile, croisant les destins avec finesse pour faire miroiter les derniers éclats du siècle dernier.


Extraits :

Séquence 1.

JESSE

Paris. 31 décembre 1999.

On s’apprêtait tous à changer de siècle.

Il était vingt-et-une heure et j’étais seule. Seule comme la première étoile de ma constellation. Ponctuelle et souriante. A me demander, comme une jeune première, qui viendrait former une constellation avec moi, quelle forme aurait-elle ? Combien d’étoiles serons-nous ? De quels rayonnements, fréquences, ondes serons-nous composés ?

On ne savait pas exactement ce qu’on allait faire. On allait sortir dans Paris, danser sûrement, finir sur un trottoir ou une place. On irait chercher un bus de nuit à Châtelet, on ne trouverait jamais le bon arrêt et on finirait par rentrer à pieds. Le soleil se lèverait sur le Pont des Arts, sur les lions de la place Daumesnil, au coin du Dalou.

Et ce serait le nouveau siècle.

 Séquence 2.

Au téléphone.

BABA : Tu prends la ligne 8, direction Créteil, tu descends à Ecole Vétérinaire, en tête, quand t’as passé les machines tu prends l’escalier à droite, tu passes sous le pont tu traverses la grande avenue après c’est à gauche au numéro 16, le code c’est A1299.

T’as compris Jesse ?

JESSE : Ouais Ecole Vétérinaire en tête

BABA : ça va aller ?

JESSE : Bien sûr que ça va aller

BABA : bon ok

Séquence 3.

TYPE DU METRO : Salut

j’t’ai dit salut t’as pas entendu ou quoi ?

JESSE : ouais salut

TYPE DU METRO : Hé

C’est quoi ton problème

JESSE : rien ça va

TYPE DU METRO : T’es mignonne tu fais quoi ? t’es sapée là tu vas à une fête ou bien ?

JESSE : non rien je rentre

TYPE DU METRO : ouais vas-y en tout cas si tu veux venir me souhaiter bonne année tu repasses par là ok moi j’connais plein d’endroits super tranquilles d’accord

JESSE : ouais

Séquence 4.

Appartement de BABA.

BABA : Jesse ? Entre je suis pas prête j’arrive pas du tout à choisir quoi mettre pour ce soir c’est pas grave tu vas m’aider tu veux bien ?

Hé Jesse ça va ?

JESSE : Ouais ça va c’est chiant de venir jusque là il est nul ton quartier y a rien

BABA : Hmm j’adore quand tu es d’une humeur si magnifique!

Tiens sers-toi un verre, y a des trucs dans la cuisine

Je reviens j’vais voir ce que j’ai à me mettre d’accord

JESSE : Flash de vodka, flash de whisky et téquila hé c’est grand luxe

BABA : J’ai vu Olivier la semaine dernière

JESSE : Tout s’explique !

BABA : Regarde sur la table !

JESSE : Citron et sel Magnifique ! Cet homme est l’avenir ! Cet homme sponsorise à merveille nos soirées, mais pitié dis-lui de te nourrir aussi d’aliments solides, tu vas finir par devenir transparente je te préviens

BABA : Mets tout sur un plateau j’t’attends dans le salon

JESSE : Oh Baba t’abuses t’es pas habillée ?

BABA : Non je vais boire d’abord ça m’inspire pour choisir mes fringues sers-moi un verre, on trinque ?

JESSE : J’ai déjà bu

BABA : Oh Jesse merde

Bon tant pis

Alors remise de ton H24 ?

JESSE : Ouais j’ai pas eu de nouvelles de Christopher depuis mais

BABA : Il t’a payé au moins ?

JESSE : Mais oui Baba

BABA : T’inquiète pas pour lui, il a dû rentrer tranquillement à Paris dans sa Mini Cooper

Il avait jamais fait un H24 ?

JESSE : Non. Première fois pour moi, première fois pour lui.

J’me suis dit que ça nous paierait des verres ce soir

(...)

© AMD 2020