Sarah Carré : “Babïl”

Tohu et Bohu sont deux ami(e)s qui ont une histoire à raconter, celle de la Tour de Belba. Mais en racontant, ils s’emmêlent et se questionnent. C'est quoi la parole ? Comment faire quand on est plusieurs ? Qui doit parler ? A quel moment ? Pourquoi soudain je me prends les pieds dans les mots ? Pourquoi je reste muet ? Pourquoi ai-je envie de frapper ? C’est quoi cette voix qui parle dans ma tête et dit le contraire de ce que je dis ? Et si je faisais un dessin ?...

Un duo plein de fantaisie pour démasquer les pièges du langage et ses enjeux de pouvoir. Une partition toute en finesse et poésie à l’attention du très jeune public.

extrait

Prologue

Tohu et Bohu accueillent le public. Ils accompagnent les plus petits et les aident à se placer. On remarque assez vite chez Bohu quelques difficultés d’élocution qui se traduisent par des hésitations, des bégaiements, des confusions… Ce n’est pas flagrant mais c’est notable. Ces gaucheries linguistiques n’apparaissent pas nécessairement dans le texte.

  

Bohu

Tu les entends ?

 

Tohu

Oh oui !

 

Bohu

Ils sont nombreux.

 

Tohu

Tant mieux.

 

Bohu

Oui.

Il y en a qui sont tout petits…

 

Tohu

Tu as raison. Aidons-les.

 

Bohu

Tohu, tu as vu leurs oreilles ?

 

Tohu

Hein ?

 

Bohu

Leurs oreilles aussi sont toutes petites.

 

Tohu

Et alors ?

 

Bohu

Avec de si petites oreilles, ils vont pouvoir nous écouter ?

 

Tohu

Mais oui ! Eux, ils vont écouter. Et nous, on va parler.

C’est comme ça ici, il y en a qui parlent et d’autres qui écoutent.

 

Bohu

En fait… En fait... Il y en a deux seulement qui parlent, c’est nous. Et en fait il y en a beaucoup qui écoutent, c’est eux.

 

Tohu

Oui.

 

Bohu

(Au public)

Alors que d’habitude, tout le monde parle et personne n’écoute !

Comme dans notre histoire. Dans notre histoire…

 

Tohu

Chut Bohu ! Pas maintenant.

 

Bohu

(à un enfant en particulier)

Toi, est-ce que tu nous écoutes ?

 

Tohu

Ben oui.

 

Bohu

Laisse le répondre, Tohu.

(à un autre enfant)

Et toi, est-ce que tu nous écoutes?

 

Tohu

Mais oui !

 

Bohu

Tohu ! Ne parle pas à sa place !

 

Tohu

Très bien. Très bien.

 

Bohu

On a quelque chose pour vous.

Une histoire.

Qu’on a inventée.

A deux.

Rien qu’à deux.

 

Tohu

Oui. Et notre histoire, elle est ouah !

 

Bohu

Elle est ?

 

Tohu

Ouah !

 

Bohu

Ah ! Oui…

Ouah !

Ouah comme… Ouah comment ? Comment tu dirais ?

 

Tohu

Ouah comme… Comme ça !

 

Bohu

Comme ça !

 

Tohu

Allez, on commence !

 

 

Fin du prologue

© AMD 2018